Les « Clés » de la confiance

Publié par Petrel le 09 juin 2014
Définir, Enchanter, Mesurer, Témoigner

Si vous ne connaissiez pas encore, le magazine Clés, je vous le conseille et plus particulièrement le numéro 89 – juin-juillet 2014, qui consacre son focus sur « A qui faire confiance ? » Parmi les 18 pages d’articles, je vous conseille :
- « Une journée dans la vie d’un parano », par Yann Dall’Agio qui, d’une plume alerte, liste différentes situations de la journée, à la maison, avec ses parents,  sur la route, entre amis, au bureau : « l’entreprise, en répartissant nos tâches, a rendu nécessaire notre collaboration. Parce que la productivité exige une coopérative concurrence, voici, en une sorte d’étrange ballet (…) ces pauvres travailleurs qui avancent, se serrant les coudes et se défiant du menton »

- « Sans confiance, pas de business », par Patrice van Eersel, où ce dernier relate comment la confiance d’un pair fut accélérateur de créativité pour José-Alain Sahel,  co-auteur d’une vingtaine de brevets dans le domaine de l’ophtalmologie. Avançant que « le business mondial étant de plus en plus complexe, l’économie se nourrit de confiance comme jamais », mais, « sous parapluie juridique ». Il conclut ses propos en argumentant sur les atouts d’un développement durable, humaniste, écologique et profitable des entreprises, fondé sur un confiance entre les actionnaires, les salariés, les consommateurs et la société, en prenant exemple la certification « B Corps ».

Enfin, je relèverai des trois pages d’entretien avec Boris Cyrulnik, les quelques lignes suivantes où il inverse une croyance habituelle, même si le lien avec la confiance client n’est pas direct : « Clés : Peut-on faire confiance à autrui si l’on ne se fait pas confiance à soi-même ?
B.C. : « Il faut inverser la proposition : c’est parce que j’ai fait confiance à autrui (NDLR dans sa plus tendre enfance), que j’ai pu bâtir ma confiance en moi-même. Ayant baigné dans une altérité sécurisante, ma mémoire biologique s’est imprégnée d’une confiance en soi qui m’a donné la possibilité et le plaisir de partir à la conquête des choses et des gens. C’est donc l’altérité qui crée notre confiance en nous-même. Ensuite, confiance en l’autre et confiance en soi se mettent en boucle, dans un cercle vertueux… ou vicieux ».

J’oubliais, vous pouvez trouver ce magazine dans les kiosques près de chez vous en déboursant 6 euros. Bonne lecture à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>